LEISURE

LEISURE

La Pastorale. La maison du CAGI’ : entre patrimoine local et Genève Internationale
1 Feb 2021

Construite entre 1831 et 1836 par l’architecte Marc-François Brolliet pour l’officier Eugène de Budé, La Pastorale constitue avant tout le séjour estival d’une famille patricienne genevoise.

Le propriétaire fait donc élever cette demeure dont la façade principale regarde le lac. Le domaine est complété par des dépendances déclinant un thème régional en référence aux fermes bernoises.

Depuis l’édification du Palais des Nations, le coteau de Saconnex est devenu le siège de la Genève internationale.

Mais cette bâtisse, a dû subir d’importantes restaurations afin d’y accueillir le Centre d’Accueil de la Genève Internationale (CAGI) et le Club suisse de la presse. Ces travaux ont été réalisé par deux architectes, Urs Tschumi et François Dugerdil, qui soulignaient à cette époque que “le secteur international est un des seuls où des investissements immobiliers sont en projet ou en voie de réalisation. Ce sont les premiers fruits de la venue de l’OMC à Genève”.

Dès lors, La Pastorale a fait partie d’une parcelle qui continue à accueillir des conférences et événements contribuant ainsi au bon fonctionnement de la Genève Internationale.

La maison rose avant,
La maison rose aujourd'hui, siège du CAGI (CENTRE D’ACCUEIL DE LA GENÈVE INTERNATIONALE).

Ces travaux de restaurations ont demandé un travail colossal tout en respectant l’aspect patrimonial sous l’œil vigilant de la Commission Fédérale des Monuments Historiques. Ainsi, fenêtres d’époque, mangeoires des chevaux et autres cours en pavés disposés en tête de chat, ont dû être conservés afin de représenter une source d’informations historiques et architecturales pour les générations futures.

Dépendance pendant les travaux.
La dépendance aujourd'hui.

Cet écrin historique, patrimonial et architectural a fait de La Pastorale un lieu privilégié pour y accueillir une des éditions des Mix & Mash, initiative de l’ONUG et de la Ville de Genève à laquelle s’est associé le CAGI depuis 2016. La thématique de cette manifestation sur le patrimoine genevois, suisse et mondiale ne pouvait trouver un lieu plus emblématique et représentatif du patrimoine genevois qu’est La Pastorale. C’est ainsi qu’en juin 2019, des centaines de personnes ont emprunté les chemins de desserte pour y rencontrer différentes organisations et associations présentes pour l’occasion présentant leurs activités en lien avec la sauvegarde du patrimoine. 

Saviez-vous que Nikita Khrouchtchev avait logé dans la maison de maître en 1954 tandis que ses gardes dormaient dans les caves voûtées en terre battue du sous-sol ?

La maison de maître avant.
La masison de maître aujourd'hui.

Une autre restauration de La Pastorale est prévue courant 2021 permettant également à cette bâtisse du 19ème siècle de retrouver tout son éclat. Les travaux permettront à nouveau de démontrer que patrimoine local et équipements modernes peuvent coexister de manière harmonieuse afin que le CAGI puisse réintégrer des espaces fraîchement rénovés et y poursuivre sa mission d’accueil des Internationaux, d’organisations de conférences et d’événements.

* https://www.cagi.ch/
Read more articles about LEISURE