EDITORIAL

EDITORIAL

Editorial – May 2022
1 May 2022

It is becoming increasingly difficult to combine work and a life balance due to the increasing demands of many employers. The situation becomes even more complicated when children are born. Children are nowadays no longer born into the same type of traditional family which previously consisted of two parents of different genders. Different models are taking shape – children born of same-sex couples or of a surrogate mother, or children living with a single mother or father.

In this edition we have tried to see if the policies of the UN on parental leave are progressive enough to help deal with the transformations that are taking place and provide equal treatment for all staff, irrespective of gender.

Sadly, this is not the case. The current policies of most UN common-system organizations are out of date and no longer correspond to the needs of UN staff.

In order to deal with this reality, parents have set up an informal network known as “U.N. Parents,” which is designed to bring about a reform of the parental leave system that focuses on children and their needs. The network has already produced a list of 15 recommendations that are addressed to decision-makers such as the International Civil Service Commission. When the Commission finishes the work that it is currently carrying out on this subject, it will submit a series of recommendations to the UN General Assembly which is the body that deals with the rules and policies that govern the organizations of the common system.

Given the huge amount of time that it takes to come up with a decision inside the UN system, nothing is a foregone conclusion. Let’s hope that the recommendations on the reform of parental leave, as indicated in this edition, will bear fruit and turn the UN into a ground-breaking organization for parental rights and the rights of the child, especially since we are all aware of how crucial the first months of our existence are for establishing solid ties between parents and children.


Face aux exigences croissantes de bon nombre d’employeurs, il est de plus en plus difficile de concilier travail et vie privée. Et c’est encore plus compliqué avec la naissance des enfants.

D’autant que les relations de parenté et la constitution de la famille ne cessent d’évoluer. A la famille traditionnelle, dite nucléaire, constituée d’un couple de parents de sexe différent, s’ajoute d’autres modèles : familles recomposée, monoparentales, homosexuelle ou encore enfants nés d’une mère porteuse.

Dans ce numéro, nous avons cherché à savoir si l’ONU s’est dotée d’une politique adaptée en matière de congé parental de sorte à accompagner au mieux ces transformations du cadre social dans le respect des principes d’égalité de traitement entre tous les fonctionnaires, indépendamment de leur sexe.

Il est regrettable de constater que ce n’est pas le cas. Les politiques en vigueur dans la plupart des organisations du système commun sont caduques et inadaptées aux besoins des fonctionnaires.

Face à cette réalité, des parents ont créé un réseau informel « U.N. Parents », afin d’élaborer des recommandations en vue de réformer les politiques relatives au congé parental tout en les centrant sur l’enfant et ses besoins. Ce réseau a déjà formulé 15 recommandations à l’attention des décideurs, dont la Commission de la fonction internationale. Lorsque cette Commission aura terminé le travail qu’elle mène à l’heure actuelle sur cette question, elle transmettra ses recommandations à l’Assemblée générale de l’ONU qui est l’organe de prise de décisions en matière de règles et de politiques gouvernant les organisations du système commun.

Compte tenu de la lenteur du processus décisionnel à l’ONU, pour le moment, rien n’est acquis. Espérons que les recommandations de réforme du système de congé parental, telles que décrites dans ce numéro porteront leurs fruits et contribueront à faire de l’ONU une organisation pionnière en matière de reconnaissance des droits parentaux et des droits des enfants, y compris parce que l’on sait désormais combien les premiers mois de vie sont cruciaux pour établir un lien d’attachement solide entre l’enfant et ses parents.

* Prisca Chaoui is the Editor-in-chief of UN Today. Prisca Chaoui est l'Éditeur en chef du UN Today.

Read more articles about EDITORIAL

Whatsapp
Twitter
Instagram
LinkedIn
Share