Edouard Jay, Co-président du Comité de pilotage du Forum des Maires et Conseiller diplomatique à la Mission permanente de la Suisse auprès de l’OMC et de l’AELE
Panoramique Genève. Copyright FIPOI
Posted on 31 Aug 2020
Categories: 3 questions to
Study for a British university degree in Geneva

Vous êtes le président du Comité directeur du Forum des maires à la CEE-ONU. Pouvez-vous nous en dire plus sur le Forum ?

Les villes ont ces dernières décennies acquis une visibilité et une légitimité accrue lorsqu’il s’agit de faire face aux défis les plus pressants de l’humanité, relatifs par exemple aux pandémies, au changement climatique et aux risques naturels. Dans notre région, 75 % de la population vit dans des villes. Il est probable que cela s’accompagne de nouveaux défis et de nouvelles dynamiques d’action. Car le constat que les défis de notre temps ne peuvent être résolus par les seuls gouvernements nationaux accroît la légitimité de l’action décisive que mènent les villes sur de nombreux fronts. De fait, les villes sont devenues des partenaires clés pour relever ces défis globaux et soutenir les efforts visant à atteindre les objectifs de développement durable (SDG) dans les dix années à venir.

©Edouard Jay

C’est dans ce contexte que le Forum des maires réunira le 6 octobre prochain à Genève des dirigeant(e)s de villes d’Europe, d’Amérique du Nord, d’Asie centrale et du Caucase. Le thème général concernera les actions que ces collectivités locales mènent pour faire face aux situations d’urgence telles que les pandémies et le changement climatique, afin d’aborder l’avenir de façon responsable envers les générations futures.

Ce sera la deuxième fois que ce type d’événement se déroule à Genève, à l’initiative de la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe (CEE). Cette fois l’événement s’inscrit dans le cadre d’une semaine complète dédiée aux villes durables. L’idée est d’offrir la possibilité à une cinquantaine de maires, représentant(e)s de villes plus ou moins importantes, de s’exprimer à l’ONU afin d’y apporter leur perspective sur les défis actuels, et de présenter leur engagement, au travers d’actions et d’initiatives concrètes, pour un avenir durable.

Le premier Forum des Maires aura lieu à Genève le 6 octobre 2020. Pouvez-vous nous dire comment les villes suisses et les autres acteurs genevois sont impliqués dans ce travail ?

Le comité de pilotage que je co-préside, composé du Portugal (co-Chair), de l’Albanie, la Biélorussie, l’Espagne, la France, l’Italie, du Kazakhstan, de la Fédération de Russie et de la Suisse, soutient le Secrétariat de la CEE dans les préparatifs. De nombreux échanges et consultations ont également lieu entre la CEE et de nombreux acteurs de la Genève internationale engagés sur les questions urbaines, comme par exemple UN-Habitat et le Geneva City Hub.  Le canton et la ville de Genève, dont le maire présidera d’ailleurs le Forum, participent également aux préparatifs. Nous avons invité plusieurs villes suisses à participer afin de répondre à leur souhait d’avoir plus d’opportunités d’échanges au niveau international. Dans le contexte actuel, nous espérons que cet événement pourra se tenir en mode présentiel mais prendrons toutes les dispositions pour pouvoir basculer en mode virtuel si la situation l’exigeait.

Comment cette réunion changera-t-elle les choses ?

Lors du Forum, les échanges porteront sur les solutions concrètes et sur les initiatives innovantes portées par les villes. Il n’y a aucun doute qu’une attention particulière sera dédiée aux réponses locales apportées par les municipalités en réponse aux crises engendrées par la pandémie du Covid-19. Mais les maires présenteront également les actions que leurs villes ont initiées pour faire face aux causes et aux effets du changement climatique, ainsi que pour apporter des réponses pertinentes aux différents risques naturels et défis sociaux encourus.

La dimension de partage, d’échange et d’apprentissage est centrale au Forum, et nous y organiserons d’ailleurs aussi une exposition, où les villes et d’autres acteurs auront la possibilité d’illustrer, notamment par des photos et des vidéos, les actions entreprises en faveur de villes résilientes. Cependant, les maires prendront également des engagements, en signant la Déclaration de Genève des maires, qui détaillera les grands axes qu’ils désirent imprimer à leur action des mois et années à venir.

Le Forum débouchera ainsi sur des engagements concrets visant à rendre les villes plus résilientes. Ces engagements permettront aussi aux experts de la CEE, lors de la 81ème session du Comité du développement urbain, du logement et de l’aménagement du territoire, d’engager au nom des états membres de la région des travaux pertinents et d’adopter des instructions ciblées. Comme on le voit, le Forum représente donc une passerelle opérationnelle sur les défis actuels et leurs réponses, entre les représentants des villes et des pays membres de la CEE au sein de l’ONU.  

Ce Forum des maires aux Nations unies ouvrira ainsi davantage la scène multilatérale aux dirigeants des villes. C’est aussi une belle façon de rendre hommage au 75e anniversaire des Nations unies que de montrer la complémentarité de l’action des villes avec celle des états, tous unis pour un futur meilleur. A toutes et tous, je vous donne rendez-vous le 6 octobre au Palais des Nations à Genève pour participer à cet événement unique.

* Prisca Chaoui is Executive Secretary of the UNOG Staff Coordinating Council. Prisca Chaoui est Secrétaire exécutive du conseil de coordination du personnel de l’Office des Nations Unies à Genève (ONUG).